Les aquarelles

MARQUES :

J’ai encore beaucoup de demi godets basiques, achetés dans une palette toute faite il y a des années… J’y ai ajouté des Rembrandt. Simple, pas trop trop cher, ça permet de débuter. J’ai quelques Winsor et Newton et Sennelier. Deux marques moyenne gamme sympa, bien qu’un peu fades.

Mais ces derniers temps, je prends goût à des pigments de meilleure qualité. ^^

QoR est réputée pour être une marque très très intense en couleur. Ceci dit, j’ai peur que ça finisse par être trop pour moi qui aime quand même un peu de douceur… Un jour je testerais sans doute Lukas et Schmincke dont j’ai entendu du bien.

J’ai opté pour Daniel Smith. Une belle gamme de couleurs riches et quelques effets qui font plaisir aux yeux. A mon sens, ils méritent leurs prix plutôt élevés.

Je devrais sous peu recevoir les Old Holland que j’ai eu en promo :). C’est supposé être LA marque de fou, chère, mais avec des couleurs qui restent très belles une fois sèches. Vivement que je puisse jouer avec !

CHOISIR SES COULEURS :

Pour ne pas collectionner sans raisons, je me suis fait un nuancier. Les vignettes tiennent avec du scotch double face, ce qui me permet de réorganiser, changer une référence etc, sans tout repeindre. Je regarde de près ce que j’utilise le plus pour orienter mes choix.

Normalement, on peut obtenir une multitude de couleurs par mélange de quelques basiques. Toutefois pour se simplifier la vie, quand on veut être certain de retrouver le bon mélange d’une illustration à l’autre, ou pour certaines couleurs « à effets », il peut être intéressant d’avoir un peu plus de teintes.

Les kits de bases ne sont pas forcement intéressant, si c’était à refaire, je me constituerait ma palette perso plus tôt, en choisissant chaque couleur moi même.
Mais dans tous les cas, c’est quelque chose qui se fait progressivement ;). Je n’aurais sans doute pas eu le recul nécessaire pour faire cela efficacement, à l’époque.

Notez toujours les marques et références que vous achetez ! Sinon pour les retrouver plus tard… Bon courage ! Trop peu de marques les inscrivent sur les godets… v.v’
Pour ne pas nous simplifier la vie, une même appellation peut changer pas mal d’une marque à l’autre…

MES CHOUCHOUTES :

– Le turquoise phtalo est une des couleurs les plus intenses qui soient (ça colore même la palette XD) Le turquoise c’est la vie ! Mon préféré est celui de Winsor &Newton.
– Le vert de vessie, ni trop bleu, ni trop jaune, je l’aime bien ^^.
– L’or de quinacridone (une fois qu’on s’est entraîné à le dire, ça roule) C’est intéressant. Brun chaud quand on l’utilise peu dilué, et se dégrade vers un joli jaune doré quand on le mouille.
– Le bleu de prusse : très intense, j’adore cette teinte.

Chez Daniel Smith :
– Le rose outremer… Je n’aimais pas le rose, mais là ! C’est une très belle nuance de rose violine qui granule bleu ! Superbe !
– Son frangin, le pourpre impérial, même genre de granulation improbable, mais bien plus violet.
– Vert cascade : Un vert bleuté qui n’a l’air de rien, mais qui granule et joue avec le bleu quand il fuse… Du bonheur !
– Serpentine véritable. C’est cher, mais c’est un joli vert qui granule brun chaud, c’est très intéressant ! Super pour les feuillages.
– Or vert : un vert qui a du peps ! Très frais, vivifiant ^^.
– Kyanite véritable : C’est cher, mais c’est un gris bleuté qui granule très fort et pailleté. Une jolie sédimentation. J’aime le mélanger dans mes ombres.

FORMAT :

Quand vous testez une couleur sans être sûr que ça soit un gros coup de cœur, le demi godet est le format le plus abordable. Mais quand vous êtes sûr de votre teinte, et si vous peignez beaucoup, les plus gros tubes de 15ml correspondent au volume de 7 demi godets. Cela coûte donc moins cher en terme de prix par ml.
Certaines marques font des sticks (un genre de craie) qui est supposé être leur format le plus rentable, mais je n’ai pas testé. J’ai l’impression que cela s’utilise comme des crayons aquarellables, ce qui ne m’inspire pas.